Comment l’ADH peut-il aider votre chiot?

L’ADH qu’on retrouve dans la nourriture sèche pour chiots IAMS® ProActive Health™ Smart Puppy formule originale aide à stimuler un développement sain du cerveau, ce qui en retour facilite la création d’un lien solide entre votre animal et vous.

  

Qu’est-ce que l’ADH?

L’ADH (acide docosahexanoïque) est un acide gras de type oméga-3 nécessaire pour le développement neurologique des chiots.

L’ADH est non seulement un élément structurel essentiel du cerveau, il s’agit également de l’acide gras le plus abondant dans le cerveau. Il joue un rôle vital dans le développement du système nerveux central et de la fonction rétinienne.


Sources d’ADH

Certaines des sources alimentaires d’ADH les plus couramment utilisées incluent le poisson, comme le saumon, les sardines, le thon et d’autres types de fruits de mer, ainsi que les œufs et les abats rouges. Dans la nourriture pour animaux, les sources d’ADH les plus utilisées sont le poisson, la farine de poisson et les huiles de poisson.

Avant le sevrage, c’est la mère qui fournit l’ADH à ses petits. Qu’elles soient humaines ou canines, les mères transfèrent l’ADH des tissus de leur propre organisme à leurs petits durant la gestation et la lactation.

Une fois sevrés, les chiots peuvent tirer l’ADH nécessaire au développement continu de leur cerveau de leur alimentation.


Effets de l’ADH

Une étude menée par la société IAMS s’est attardée à des chiots beagles dont la mère avait reçu soit une nourriture typique contenant de l’ADH, soit une nourriture avec un supplément d’ADH, de l’accouplement jusqu’au sevrage.* Après le sevrage, les chiots recevaient la même nourriture que celle donnée à leur mère, jusqu’à la fin de l’étude (jusqu’à l’âge de 16 semaines). Pour évaluer les effets de la nourriture sur la capacité de dressage, tous les chiots ont appris à associer un symbole à une direction dans un labyrinthe en forme de T. S’ils réussissaient, ils étaient récompensés par une gâterie.


Influence de la nourriture sur la capacité de dressage

Durant les trente jours qu’a duré l’étude, les chiots ayant reçu la nourriture avec un supplément d’ADH ont systématiquement obtenu de meilleurs résultats lors des essais dans le labyrinthe que les chiots qui avaient mangé la nourriture avec la quantité normale d’ADH. Les résultats de l’étude indiquent donc que les chiots à qui on servait de la nourriture avec une plus grande quantité d’ADH étaient plus susceptibles d’être dressés.


* Données au dossier. Société IAMS

COVID-19 ›